L’heure des grands départs approche. Mais avez-vous prévu d’être écolo (aussi) pendant vos vacances, en particulier sur la plage ?

Evidemment, sur le plage, une attitude éco-responsable consiste à gérer ses déchets. Saviez-vous que, malgré la présence généralisée de poubelles sur les littoraux, chaque touriste laisse en moyenne 2 litres de déchets par jour sur les plages ?

Plusieurs dizaines de millions de sacs plastiques sont dispersés sur le littoral français chaque année, et un simple mégot jeté  restera en moyenne cinq mois dans le sable ! Résultat, certaines communes tamisent le sable avec des herses tirées par des tracteurs, bouleversant les fragiles écosystèmes qui foisonnent dans le sable et en bord de mer.

En outre, chaque année dans le monde, selon le PNUE (Programme des Nations unies pour l’environnement), les déchets en plastique provoquent la mort d’un million d’oiseaux, de 100 000 mammifères et d’un nombre incalculable de poissons. 75 % des débris trouvés en mer sont en plastique et 80 % proviennent de la terre.

Les crèmes solaires chimiques, tueuses d’écosystèmes

Lorsqu’on se baigne, nous diffusons dans l’eau les crèmes dont nous nous sommes badigeonnés. Problème, les filtres UV chimiques qu’elles contiennent contribuent à bloquer les rayons du soleil, et donc la photosynthèse indispensable au phytoplancton. En plus, ils provoquent des déséquilibres hormonaux chez les animaux marins, et sont en partie responsable du blanchissement des coraux.

Pas question pour autant de se priver de cette indispensable protection : simplement, pensez à privilégier les crèmes ne contenant que des minéraux, et pas des agents chimiques.

Après un orage, pas de baignade

Enfin, au rang des conseils pratiques pour prendre soin de vous, ne vous baignez pas 24 heures (voir 48 heures) après de violentes pluies. Car les eaux de ruissellement qui proviennent des terres ou qui sont canalisées dans les systèmes d’évacuation et rejetées dans la mer peuvent être polluées par nos activités.

Ah, une dernière chose. Pour se loger, il existe de nombreux labels pour un tourisme responsable pour faire le choix d’hébergements éco-bio qui s’investissent pour moins polluer l’environnement. WeFuzz vous recommande notamment La clef verte. Bonnes vacances !

Image : Pexels de Pixabay