Disney ayant racheté la Fox, il y a de très fortes chances que les X-Men renaissent dans quelques années sous une autre forme, histoire de venir se greffer sur le Marvel Cinematic Universe. Dark Phoenix est donc probablement le dernier épisode de la saga, si on fait exception des Nouveaux Mutants, le projet maudit qui devrait débarquer en 2020.

Et c’est regrettable… D’autant plus que Dark Phoenix n’est pas du tout à la hauteur des attentes… Centré sur la dangereuse montée en puissance de Jean Grey face un Charles Xavier dépassé, Dark Phoenix se prend en effet rapidement les pieds dans le tapis.

Plutôt maladroitement écrit par Simon Kinberg (également réalisateur), pourtant déjà auteur de la majorité des épisodes précédents, le film reste superficiel et ne développe jamais vraiment ses personnages.

Laborieux et pas au niveau

De retour devant la caméra, Michael Fassbender, James McAvoy ou encore Jennifer Lawrence ne semblent plus trop y croire même si, bien sûr, leur présence aux côtés de Sophie Turner (Sansa dans Game of Thrones), la véritable star du show, ajoute un surplus de prestige.

Pas suffisant néanmoins pour rattraper le scénario ou encore la mise en scène, elle aussi assez laborieuse.

Malgré tout, Dark Phoenix réserve quelques bons moments. Mais l’émotion n’est pas au rendez-vous et logiquement, l’ensemble est loin d’être à la hauteur des épisodes précédents. Vite vu et vite oublié. C’est dommage, les mutants méritaient une conclusion plus flamboyante.

Retrouvez toutes les chroniques Ciné & Séries de Gilles Rolland sur

Gilles Rolland