A partir de la rentrée 2019, un parcours de préprofessionnalisation de trois ans sera proposé à partir de la 2e année de licence aux étudiants qui se destinent à l’éducation et à l’enseignement. Objectif affiché : permettre une entrée progressive dans le métier de professeur, par « un accompagnement et une prise de responsabilités adaptés ».

Ce dispositif est ouvert aux étudiants souhaitant devenir professeur ou ayant la volonté de travailler dans le monde de l’éducation. Il leur permettra de travailler au contact des élèves, avec les équipes pédagogiques, au sein des établissements scolaires, dès la deuxième année de licence. Les étudiants en préprofessionnalisation entrent progressivement dans le métier d’enseignant. 

Ce contrat d’une durée de 3 ans (L2, L3, M1) va « mixer » un cycle de formation universitaire (L2 = 60 crédits ECTS acquis et L3 = 120 crédits ECTS acquis) avec une formation pratique dans une école ou un établissement scolaire du second degré.

Les temps d’intervention dans les classes seront progressifs. Afin que l’exercice de ces missions reste compatible avec la réussite individuelle, le temps de travail dans l’école ou l’établissement sera limité à 8 heures par semaine. 

Les objectifs de la préprofessionnalisation :

  • permettre une entrée progressive dans le métier de professeur grâce à un accompagnement et une prise de responsabilités adaptés ;
  • attirer un plus grand nombre d’étudiants en ouvrant plus tôt l’expérience du métier d’enseignant ;
  • accompagner financièrement les étudiants en leur offrant la possibilité d’un contrat de trois ans cumulable avec la bourse, afin de sécuriser leur parcours jusqu’au passage des concours de recrutement.
Quelle rémunération ?

Le bénéficiaire du contrat de préprofessionalisation de 3 ans sera présent 8 heures par semaine dans l’école ou l’établissement pendant l’intégralité du temps scolaire.

Une rémunération lui sera versée sur l’ensemble de l’année et pourra être cumulée avec une bourse d’étude sur critères sociaux. 

Ce montant cumulé permettra aux boursiers des échelons les plus élevés d’atteindre un niveau de rémunération similaire à celui d’un apprenti au taux majoré. La rémunération d’un étudiant bénéficiant d’un contrat de préprofessionnalisation s’élèvera, hors bourse, à :

Niveau d’études Rémunération nette mensuelle
L2 693 euros
L3 963 euros
M1 980 euros

 

Un contrat, mais avec qui ?

Ce sont les rectorats qui recruteront les étudiants de ce dispositif en partenariat avec certaines universités.

Ces partenariats auront pour but d’aménager les temps de formation afin de permettre à l’étudiant en contrat de préprofessionnalisation d’assurer ses missions en école ou établissement. 

Formellement toutefois, le contrat sera co-signé par l’étudiant et l’établissement scolaire ou l’école où il sera affecté. 

Où s’inscrire pour bénéficier d’un contrat de préprofessionnalisation? 

Le dispositif sera déployé à la rentrée scolaire  2019 :

  • dans les écoles (1er degré) des académies d’Amiens, Créteil, Guyane, Lille, Limoges, Lyon, Reims, Rouen, Strasbourg et Versailles 
  • dans les collèges (2nd degré) dans les disciplines : allemand, anglais, lettres modernes et mathématiques.

En savoir plus : https://www.education.gouv.fr/cid139256/devenir-enseignant-une-meilleure-formation-initiale-et-des-parcours-plus-attractifs-pour-entrer-dans-le-metier.html

Image : Alexas_Fotos / Pixabay