67 % des élèves de terminale ont déjà essayé le tabac, 91 % une boisson alcoolisée et 54 % le cannabis. Un élève de terminale sur dix déclare avoir déjà expérimenté une autre drogue illicite.

Ces constats sont dressés par l’Observatoire français des drogues et toxicomanies dans son rapport 2019 Drogues et addictions.

« Les expérimentations (soit le fait d’avoir consommé ne serait-ce qu’une fois) de tabac et d’alcool s’observent dès l’entrée en 6e », précise-t-il. Pour le cannabis, ces expérimentations apparaissent plus tardivement : près de un élève de 3e sur quatre déclare en avoir déjà fumé ».

Des usages susceptibles d’affecter la scolarité

Toutefois, pour l’alcool, le tabac et le cannabis, « les niveaux de consommation baissent globalement depuis deux décennies ». La France reste pourtant en tête pour la consommation de cannabis, avec parmi les jeunes, des niveaux d’usage comparables à ceux des pays les plus consommateurs du monde (les États-Unis et le Canada).

Selon l’Observatoire, « si la majorité des expérimentations de tabac, d’alcool et de cannabis restent limitées (…), une proportion non négligeable d’adolescents peuvent développer des usages susceptibles d’affecter leur scolarité, leur développement ou, à plus long terme, leur santé et leurs capacités cognitives ».

Image : tookapic /Pixabay