Vous avez bien une idée de ce que vous voulez étudier après le bac, et, d’ici au 3 avril, vous aurez finalisé vos vœux sur Parcoursup. Donc, tout va bien. Sauf que, quand on vous parle de LMD à l’université, vous n’y voyez pas très clair…

Voici les faits : toutes les universités et la plupart des écoles supérieures appliquent le schéma LMD, pour Licence (bac +3), Master (bac +5) et Doctorat (bac +8).

Le LMD s’articule autour du système de points ECTS (Européen Crédit Transfer System). Il permet de faire reconnaître son parcours partout en Europe :

  • la licence obtenue après trois années (L1, L2 et L3) est validée par l’obtention de 180 crédits ECTS (6 semestres de 30 points chacun)
  • le master se prépare en 2 ans (le master 1 et le master 2) ; il est validé par l’obtention de 120 ECTS (4 semestres de 30 points) après la licence,
  • soit 300 crédits et 10 semestres au total pour un bac +5.
Des subtilités à maîtriser

Le paysage universitaire est architecturé autour de grands domaines de formation, à l’intérieur desquels il existe plusieurs dizaines de licences différentes :

  • Arts, lettres, langues
  • Droit, économie, gestion
  • Sciences humaines et sociales
  • Sciences, technologies, santé

Chaque licence peut proposer plusieurs parcours types en fonction de la mention et de la spécialité choisies par l’étudiant au cours de son cursus.

Attention à ne pas confondre domaine, mention et spécialité : chaque licence est rattachée à un domaine (par exemple de Sciences, technologies, santé), elle précise la mention (par exemple Sciences de la vie), puis, en deuxième ou en troisième année, un parcours ou une spécialité (par exemple Biologie de l’environnement).

Avec cet exemple, votre diplôme final serait : licence de Sciences, technologies, santé, mention Sciences de la vie, parcours Biologie de l’environnement.

Mais ne vous mettez pas inutilement la pression. En première année (L1), vous n’aurez pas à choisir un parcours : ça sera pour la L2, ou pour la L3 (cela dépend des domaines de formation et des mentions).

Enfin, sachez que le premier semestre de la L1, bien qu’à peine plus long qu’un trimestre, est dit semestre d’orientation. A l’issue de celui-ci, en janvier généralement, il est possible de faire le point sur vos premiers mois à l’université, de rencontrer vos profs, et éventuellement de vous réorienter.

Image : Andrew Tan/Pixabay


A LIRE AUSSI SUR WEFUZZ

Guide de l’orientation : Sciences de la vie

Guide de l’orientation : Histoire de l’art & Archéologie

Guide d’orientation : Sciences et technologies

Guide d’orientation : lettres modernes