Annoncée comme 10 à 100 fois plus rapide que la 4 G, la 5 G fait beaucoup parler d’elle, mais pose aussi pas mal de questions. C’est pour quand ? Va-t-il falloir changer son smartphone ? Présente-t-elle des risques pour la santé ?

La 5G promet des débits d’au moins 100 Mbit/s. Pour vous donner une idée, là où un film HD de 30 Go prenait 1 h 40 de téléchargement, il « suffira » de 20 minutes. Mais elle pourrait grimper beaucoup plus haut : on parle d’un maximum de 20 Gbit/s !

Les temps de latences souvent observés passeraient idéalement de 10 à 1 ms (c’est une moyenne). Si il y a parmi vous des apprentis webdesigners, ils savent combien les temps de chargement et de mise à jour sur WordPress peuvent être agaçants…

Toutes les pratiques vont évoluer

Beaucoup plus dense que la 4 G, la 5 G permettra la connexion de milliards d’objets sans perte de débit. Parmi tous ces objets figurera probablement la voiture autonome.

Et tout ça ne va pas servir qu’aux particuliers. Tous les professionnels et les industriels exploitant de grandes quantités de données en temps réel, y compris par exemple en télémédecine, vont voir leurs pratiques évoluer.

Va-t-il falloir changer votre smartphone ? Oui ! Et il faudra faire attention : lors du passage à la 3 G, beaucoup de revendeurs ont fait croire à leurs clients qu’ils leur vendaient des smartphones compatibles alors que ce n’était pas le cas.

Et la santé ? C’est important la santé…

La technologie 5 G va reposer sur les ondes millimétriques, dont la nocivité fait débat. Il y a plus d’un an, un collectif de 170 scientifiques a tenté d’alerter l’opinion sur les risques induits par des fréquences toujours plus élevées. Sans parler du fait que la densité accrue du réseau nécessitera l’implantation de beaucoup d’antennes relais supplémentaires, en particulier dans les zones urbaines.

Côté calendrier, des expérimentations sont actuellement en cours dans de nombreux pays dont le réseau de fibre optique sera capable de déployer la 5 G. Et la France est l’un des pays les plus en avance dans ce domaine. Toutefois, bien que la commercialisation a été initialement annoncée pour 2020, il est peut probable qu’un déploiement massif ait lieu avant 2021.


A LIRE AUSSI SUR WEFUZZ

Les pires mots de passe… sont les plus utilisés