Netflix a fait une belle surprise à ses abonnés en leur proposant le premier film interactif de l’histoire. Bandersnatch, c’est une sorte de long épisode de Black Mirror, articulé autour de l’histoire flippante d’un jeune développeur de jeu vidéo dans les années 80.

Bandersnatch développe un concept assez proche de celui des Livres dont vous êtes le héros, proposant au spectateur une multitude de choix pour, au final, construire une histoire plus ou moins différente selon les directions choisies.

Au début, les choix sont anodins, mais au fur et à mesure que l’histoire progresse, ce n’est plus du tout le cas. Et c’est d’ailleurs là que réside le génie de la démarche : interroger le spectateur sur les nouvelles technologies et sur son rapport au divertissement, en faisant de lui un élément clé du scénario, tout en proposant une atmosphère forcément très immersive.

Malin, retors et efficace

Après bien sûr, on s’aperçoit rapidement que le film nous conduit un peu là où il le souhaite vu que certaines options mènent irrémédiablement vers des voies de garage. Mais cela n’enlève rien au plaisir que l’on prend devant Bandersnatch.

Remarquablement réalisé, ce film s’inscrit dans la dynamique de Black Mirror et si il ne s’agit pas en soi du meilleur épisode, il s’avère assez malin, retors et efficace pour emporter la mise.

N’hésitez surtout pas à bien explorer toutes les possibilités pour découvrir les 5 fins alternatives. Certaines sont bluffantes !


A VOIR AUSSI SUR WEFUZZ

Brooklyn Nine-Nine : yes, une sixième saison !

The Good Place : une formidable saison 3 !

Surveillance de masse en Chine : quand la réalité dépasse la fiction


 

Gilles Rolland

Retrouvez toutes les chroniques Ciné & Séries de Gilles Rolland sur