En avant-première, WeFuzz a pu découvrir Creed II. Résultat des courses (enfin, du round…) : une énorme claque !

Adonis Creed, le fils du légendaire Apollo Creed, ancien champion du monde des poids lourds, vient à son tour d’accéder au titre suprême quand un défi de taille se présente à lui : Viktor Drago, le fils d’Ivan Drago, le responsable de la mort de son père, lui propose un match événement !

Adonis décide alors de se lancer, contre l’avis de son coach, le célèbre et lui aussi ancien champion, Rocky Balboa…

Emotion à fleur de peau et affrontements spectaculaires

Attendue au tournant, cette suite du remarquable Creed, le spin-off de la saga Rocky, tient toutes ses promesses. Et ce dès son ouverture, qui permet de retrouver Adonis, le personnage campé par Michael B. Jordan, et évidemment Rocky, toujours interprété par Sylvester Stallone.

Écrit par ce dernier et mis en scène par le débutant Steven Caple JR., Creed II, plutôt que de tomber dans l’excès, préfère privilégier l’émergence d’une émotion à fleur de peau, en abordant notamment des thématiques puissantes comme l’héritage et la paternité.

Et puis bien sûr, il y a les combats sur le ring, percutants et remarquablement filmés. Sur le devant de la scène, l’affrontement physique (et spectaculaire) entre deux jeunes boxeurs, mais aussi les retrouvailles (un duel plus psychologique) des deux anciens adversaires Rocky et Ivan Drago, le géant Russe de Rocky IV, toujours joué par l’impressionnant Dolph Lundgren…

Pour l’anecdote, Stallone a annoncé sur son Insta le 28 novembre qu’il n’endosserait plus le rôle de Rocky Balboa.

Un grand film à découvrir dès le 9 janvier en France.

 


A LIRE AUSSI SUR WEFUZZ

Sale temps à l’hôtel El Royale : Welcome to the Hotel California

Les tournages d’Avatar 5 et 6 ont commencé !


 

Gilles Rolland

Retrouvez toutes les chroniques Ciné & Séries de Gilles Rolland sur