A quoi va ressembler le futur Service national universel (SNU), dont WeFuzz vous parlait déjà en juin dernier ?

Selon les dernières annonces officielles, il prendra la forme pour tous les jeunes de 16 ans d’un mois obligatoire, suivi d’un engagement plus long sur la base du volontariat.

Sur ce mois, une période de deux semaines se déroulera en internat, avec au programme formation aux premiers secours, prévention en matière de santé, d’environnement et d’accès au droit.

Puis, au menu des deux semaines suivantes, une mission d’intérêt général au sein d’une association, d’une collectivité locale ou d’un corps en uniforme.

700 000 jeunes en 2026

Quant au calendrier, rien ne presse pour l’immense majorité d’entre vous qui n’a pas encore 16 ans, car la mise en place « universelle » du SNU, qui concernera donc tous les jeunes d’une classe d’âge (soit 700 000 personnes par an) se fera progressivement d’ici à… 2026 ! Toutefois, une phase pilote est prévue pour juin 2019, sur la base du volontariat, dans une dizaine de départements (qui ne sont pas encore connus).

 « Cette cohorte sera constituée de plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de jeunes, a indiqué Gabriel Attal, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse. Pour cette phase pilote, seuls des volontaires seront appelés, mais nous veillerons à ce qu’ils soient représentatifs de la jeunesse française : de milieux sociaux différents, réunissant des lycéens, des apprentis, des jeunes actifs et des décrocheurs scolaires »

74 % des jeunes y sont favorables

Et vous qu’en pensez-vous ? Hé bien on le sait ! 74 % des 15-25 ans se disent favorables au SNU, selon un sondage Ifop publié par Le Parisien le 24 novembre.

68 % estiment que son caractère obligatoire est une bonne chose, mais seulement 22 % des sondés ont une connaissance précise du dispositif. Comptez sur nous pour vous tenir au courant !


A LIRE AUSSI SUR WEFUZZ

Service national universel : à quoi devez-vous vous attendre ?