Au terme de deux mois de lecture des 15 livres sélectionnés, et de 7 rencontres en région avec les auteurs en lice, les lycéens ont choisi de décerner le 31e Prix Goncourt des lycéens à David Diop pour son roman Frère d’âme.

Réunis hier à Rennes, les 13 lycéens délégués nationaux ont donc choisi de distinguer l’écrivain franco-sénégalais pour son roman sur la Grande guerre vécue par tirailleur sénégalais.

Je suis extrêmement heureux d’avoir été choisi par vous parce que je suis enseignant et que j’ai enseigné en lycée à la fin du siècle dernier, mais je garde toujours dans mon cœur vos regards, vos sourires, quand vous découvrez les textes et je suis vraiment très sensible à votre, je ne vais pas dire amour, disons prédilection“, a déclaré David Diop à France Info.

Un roman déchirant sur la folie dans la guerre

Le roman débute un matin de la Grande Guerre. Le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Parmi eux, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais.

Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi, tranche les mains de ses ennemis qu’il conserve comme autant de trophées.

Son évacuation à l’arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité, dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première grande boucherie de l’ère moderne.

Un jury de 2 000 élèves

Né à Paris en 1966, David Diop a grandi au Sénégal. Il est actuellement maître de conférences à l’université de Pau.

Créé en 1988, à l’initiative du ministère de l’Éducation nationale et de la Fnac avec l’Académie Goncourt, ce prix donne l’opportunité à près de 2 000 élèves de lire et étudier des ouvrages de littérature contemporaine. Ce jury est issu d’une cinquantaine de classes de lycée (second première, terminale ou BTS) des filières généraliste et professionnelle.


A LIRE AUSSI SUR WEFUZZ

Vous prendrez bien un peu de philo-physique ?

Logicomix : la BD best-seller qui initie à la logique