Adapté du best-seller de Shirley Jackson (intitulé Maison Hantée en France), The Haunting of Hill House raconte l’histoire d’une famille confrontée à des fantômes malfaisants dans une maison perdue dans la campagne.

Un postulat classique pour une série qui sait ménager ses effets en réservant des séquences de pure terreur, d’une efficacité quasiment jamais vu sur petit écran.

Mais si la série de Mike Flanagan (réalisateur de Jessie, Ne t’endors pas) est en effet effrayante, alors qu’elle ne joue pas sur les jump scares comme la plupart des films d’horreur actuels, elle sait aussi se montrer redoutable dans l’émotion. Avec sa façon d’aborder des thématiques relatives à la famille, au couple, à l’enfance et au deuil, elle parvient à non seulement coller la chair de poule mais aussi à faire couler les larmes.

Des fantômes tétanisants

Visuellement, The Haunting of Hill House a également tout bon, avec ses décors vraiment travaillés et ses fantômes tous plus tétanisants les uns que les autres. Et on ne parle même pas du casting de haute volée, qui réunit notamment Michiel Huisman, qu’on a déjà vu dans Game Of Thrones, et Carla Gugino, qui était déjà dans Jessie du même Mike Flanagan. Un chef-d’œuvre !

Tous les épisodes de la saison 1 sont disponibles sur Netflix.

 

Gilles Rolland

Retrouvez toutes les chroniques Ciné & Séries de Gilles Rolland sur