De 2001 à 2017, 259 personnes sont mortes dans le monde en faisant un selfie. Le requin, lui, ne fait « que » 6 victimes par an.

C’est la conclusion d’une étude  indienne, dont les auteurs ont fait un travail de dingues pour parvenir à évaluer le phénomène. Ils ont en effet analysé les données de la presse du monde entier en cherchant des mots-clés comme “mort par selfie”, “accident de selfie”, ou encore “mort et mobile”. Un travail d’autant plus difficile que les selfies apparaissent rarement comme cause du décès dans les bases de données officielles…

Les chercheurs ont quand même réussi à compiler des chiffres pour faire des estimations fiables, et elles sont glaçantes : de trois morts à 2011, on passe à 50 en 2015 pour atteindre un pic de 98 décès en 2016, puis 93 en 2017.

Age moyen des victimes : 23 ans

On s’y attendait : ce sont les moins de 30 ans les plus touchés. L’âge moyen des victimes est de 23 ans.

Et c’est en Inde que le problème est le plus préoccupant : plus de la moitié des 259 décès recensés depuis 2011 se sont produit dans ce pays, qui compte 704 millions de moins de 30 ans. L’année dernière par exemple, l’info avait fait du bruit : 3 étudiants étaient morts sous un train après avoir voulu faire un selfie sur un pont ferroviaire.

Pour faire face, l’étude préconise la multiplication de “no selfies zone” (zones sans selfies), comme il en existe d’ailleurs déjà 16 à Bombay, la capitale du pays.

En France, ce n’est peut-être pas pour bientôt, quoique… En mai dernier, le président du Festival de Cannes, Pierre Lescure, a formellement interdit les selfies sur les célèbres marches rouge du palais. « Je trouve ça irrespectueux, et c’est moche neuf fois sur dix », avait-il justifié. Et en plus, ça peut tuer.


A LIRE AUSSI SUR WEFUZZ

Selfies et voyeurisme : le clip choc à regarder jusqu’à la fin