La série Ballers, dont la quatrième saison vient juste de se terminer, est capitale pour la carrière pour Dwayne Johnson car elle montre qu’il sait aussi jouer un rôle dramatique.

Car dans Ballers, Johnson ne sauve pas le monde. Il tente juste de maintenir son entreprise à flot. Et dans ce rôle, il travaille sur sa crédibilité de comédien pur et dur.

Et si les trois premières saisons ont surtout brillé par leur légèreté, la saison 4 s’avère plus sombre. Pas au point de mettre de côté les séquences comiques, mais suffisamment pour aborder des problématiques très actuelles, notamment par rapport à la récente polémique inhérente à Nike et à son égérie Colin Kaepernick, et aussi par rapport au nouveau locataire de la Maison Blanche.

Une série jusqu’au-boutiste

Ballers fonce donc dans le tas mais surprend par l’intelligence de son approche et par son côté jusqu’au-boutiste également. Johnson pour sa part, boosté par la montée en puissance d’acteurs comme John David Washington (vu récemment dans BlackKklansman de Spike Lee), Omar Benson Miller et Rob Corddry, livre le meilleur et prouve une nouvelle fois qu’il n’est pas seulement un ex-catcheur à la musculature avantageuse, mais un véritable acteur.


A LIRE AUSSI SUR WEFUZZ

Dwayne Johnson réagit avec humour après les Razzies Awards


 

Gilles Rolland

Retrouvez toutes les chroniques Ciné & Séries de Gilles Rolland sur