Faire de la musculation demande du temps et un certain investissement. Il faut prendre un abonnement dans une salle de sport ou s’acheter des poids et des barres (un banc aussi c’est toujours mieux) et s’aménager plusieurs créneaux dans la semaine pour s’entraîner. Autant dire que ce n’est pas toujours évident. C’est là qu’interviennent les bandes de résistance…

 

La bande de résistance : mais au fait c’est quoi ?

La bande de résistance se présente sous la forme d’un gros élastique plus ou moins long. Plus la bande est épaisse et plus elle résiste. C’est la logique même. Le but étant de remplacer tous les haltères et les différents poids qu’on utilise à la salle et donc de pouvoir s’entraîner partout ou presque. Particulièrement pratique quand on part en voyage (une bande de résistance peut se glisser partout), la bande de résistance est de plus très efficace quand on sait bien s’en servir.

 

Un seul outil pour tous les muscles

Un petit exemple : prenons une bande de résistance que l’on va venir bloquer avec les pieds en position debout. En ramenant la bande avec les deux mains, du bas vers le haut, on travaille les biceps. Si on fait passer la bande élastique dans le dos en la tenant dans chaque main, on peut augmenter la pression sur le dos pour faire des pompes un peu plus difficiles et donc muscler plus efficacement les pectoraux, remplaçant le développé couché. Il existe des tonnes de combinaisons différentes comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous. Et en parlant de vidéo, il faut savoir que YouTube regorge de tutos super pratiques quand il s’agit de se bâtir un solide programme pour progresser. Certains athlètes ont même totalement délaissé les traditionnels poids pour ne travailler qu’avec des bandes de résistance. Et quand on voit le volume de leur muscles, on ne doute pas très longtemps de leur efficacité. D’ailleurs, il suffit d’essayer pour être convaincu. Rajoutons qu’en plus de procurer une congestion plus que correcte des muscles, les bandes permettent un meilleur contrôle des mouvements et imposent donc une douceur accrue en diminuant ainsi le risque de blessure. Ce qui n’est pas négligeable…

 

On trouve sur le marché un grand nombre de bandes de résistance et divers accessoires plus ou moins indispensables, comme des poignées ou des barres. Et ce à des prix bien entendu inférieurs à ceux des haltères classiques. Il est aussi possible de se procurer des crochets pour fixer la bande à une porte par exemple et travailler les muscles du dos. Alors convaincu ?