Cette année, plus de 187 000 candidats se sont inscrits à un concours de recrutement externe pour devenir professeur dans l’enseignement public.

À l’arrivée, les concours enseignants 2018 ont permis de recruter 20 120 nouveau professeurs (écoles maternelles, primaires, collèges, lycées), selon les chiffres officiels rendus public cette semaine.

 « Plus d’une personne sur cinq par génération est suffisamment attirée par les métiers de l’enseignement pour s’inscrire à un concours de l’éducation nationale », s’est réjouit le ministère de l’Éducation nationale.

Dans le détail, 10 797 candidats ont été admis aux concours de recrutement de professeurs des écoles, tandis que 11 783 candidats ont été admis au concours du second degré (CAPES, Certificat d’aptitude au professorat du second degré, pour enseigner en collège ou lycée).

Le point par discipline

Ces dernières années, la désaffection des étudiants pour les métiers de l’enseignement a provoqué une chute importante du nombre de candidats au CAPES, notamment dans des disciplines courantes telles que le Français et les Mathématiques.

La tendance s’est un peu atténuée suite à des campagnes de communication, mais certaines disciplines présentent toujours des taux de couverture insuffisants en nombre de candidats.

C’est le cas notamment des CAPES de Lettres classiques, pour devenir professeur de français (80 lauréats pour 183 postes), d’Allemand (151 lauréats pour 275 postes), et de Mathématiques (1 068 lauréats pour 1 183 postes).

En revanche, certaines disciplines habituellement sous tension (Anglais, Lettres Modernes, Éducation musicale et chant choral) comblent cette année tous leurs postes (CAPES Anglais : 949 lauréats, CAPES de Lettres modernes : 1 040 lauréats), pour la première fois depuis plusieurs années.

En Histoire-géographie, Sciences économiques et sociales, Sciences de la vie et de la terre, Physique-chimie et en Documentation, tous les postes ouverts sont également pourvus.

Plus facile, mais pas moins dur (hein ?)

En clair, si vous étudiez dans les disciplines en manque de profs, la sélection est moindre, et il est moins difficile d’être reçu que par le passé. Attention toutefois : le concours exige tout de même un niveau minimum, les épreuves sont très exigeantes et demandent une préparation rigoureuse !

Pour en savoir plus sur les métiers de l’enseignement, ça se passe ici : www.devenirenseignant.gouv.fr