20 % des 15-24 ans se disent mal informés sur le virus du sida, selon un sondage réalisé pour Sidaction il y a quelques semaines. Beaucoup d’ados et de jeunes adultes continuent de croire à des informations fausses… et à les véhiculer.

26 % des sondés pensent qu’il existe des médicaments pour guérir du Sida, alors que si il existe effectivement des traitements pour limiter les effets de la maladie, aucun ne permet d’en guérir.

21 % pensent que le virus peut se transmettre en embrassant une personne séropositive, 18 % que la transmission peut se faire en entrant en contact avec la transpiration, ou encore 19 % que la pilule contraceptive d’urgence peut empêcher la transmission de virus.

Une baisse de la vigilance

Les jeunes interrogées ont aussi fait part de leur inquiétude vis-à-vis des informations diffusées sur le virus du Sida. Beaucoup ne font pas confiance aux messages transmis sur les sites internet spécialisés (54 %) ni sur les médias traditionnels (51 %) et encore moins sur les forums (31 %) ou sur les réseaux sociaux (22 %).

Plus inquiétant, le sondage constate une « baisse de la vigilance » des jeunes face aux risques de contamination et la persistance de pratiques sexuelles à risques : 14 % des interrogés reconnaissent avoir été exposés au moins une fois à un risque d’être contaminé, mais ces situations n’ont débouché que dans 39 % des cas sur un test de dépistage.