Malaise, étouffement, blessure… Parfois, un incident peut prendre de graves proportions. De simples gestes peuvent éviter le pire. Les connaissez-vous ?

Que faire lorsque quelqu’un s’étouffe avec un aliment ou un objet ?

Agir vite : penchez la victime vers l’avant et, avec le plat de la main, donnez cinq claques fortes entre les omoplates pour provoquer une toux et l’aider à expulser ce qui bloque sa respiration.

Si cela ne suffit pas, placez-vous dans le dos de la personne : entourez son ventre avec vos bras, attrapez l’un vos poignets ; de l’autre main libre, serrez votre poing ; puis serrez vos bras et exercez cinq pressions abdominales fortes, du bas vers le haut, entre le nombril et le bas du sternum.

Le problème persiste ? Recommencez le cycle des claques dans le dos et des pressions abdominales. Si la victime perd connaissance, appelez des secours :

  • le 18 : les sapeurs-pompiers pour tout problème de secours, notamment accident, incendie.
  • le 15 : le Samu pour tout problème urgent de santé (secours médicalisé).

Quelqu’un se coupe et saigne abondamment ?

Demandez lui de faire un point de compression sur sa plaie, avec ses doigts ou sa main selon la taille de la plaie.

Faites allonger la personne, et recommandez-lui de ne pas regarder sa plaie pour ne pas accroître le risque de malaise.

Si le flux de la blessure ne cesse pas, demandez-lui d’appuyer plus fermement sur la plaie, et appelez les secours.

Si la victime n’est pas en mesure de faire elle-même le point de pression, mais que vous devez lâcher la plaie pour appeler les secours, faites un tampon-relais : avec une pièce de tissu propre, faites deux fois au moins le tour du membre blessé en serrant très fort avant de le nouer.

Une personne fait un malaise et perd connaissance ?

Assurez-vous que rien ne gêne sa respiration et que l’air circule bien. Si vous êtes dans un endroit clos, ouvrez portes et fenêtres si possible.

Remontez les jambes de la victime allongée en les posant sur un objet quelconque afin que son sang se concentre sur des organes vitaux plutôt que dans ses extrémités.

Si elle ne reprend pas rapidement connaissance, tournez la victime sur le côté en position latérale de sécurité, puis appelez les secours.