Etudier à l’étranger, que ce soit en Europe ou ailleurs, est un rêve pour beaucoup d’étudiants. Si vous avez eu la possibilité de partir en séjour linguistique, cela vous a sûrement donné un avant-goût d’une immersion dans un milieu international, alliant cours académiques et découvertes culturelles. Cependant, partir à l’étranger nécessite un budget assez conséquent, notamment aux Etats-Unis. Entre les frais de scolarité et le logement, sans compter les dépenses quotidiennes, la facture totale peut vite monter et en freiner certains.

Aujourd’hui, la mobilité internationale des étudiants est fortement poussée. Des aides financières sont ainsi proposées pour vous donner un coup de pouce et vous aider à concrétiser votre rêve! L’année dernière, on comptait plus de 711 000 étudiants ayant bénéficié d’une aide, alors pourquoi pas vous? Pour cela, renseignez-vous au bureau des relations internationales de votre établissement, auprès de votre département ou via des organismes partenaires.

Prêt à partir? Voici un tour d’horizon des bourses accordées si vous partez étudier à l’étranger.

Bourse Erasmus +

Si vous partez étudier ou faire un stage en Europe dans le programme d’échange Erasmus +, celui-ci délivre des bourses vous permettant de financer une partie de votre voyage et de votre séjour. Attention, il ne s’agit pas ici d’un financement total mais plutôt d’un coup de pouce, en complément d’autres aides telles que celle liée aux critères sociaux, au mérite ou venant de votre département (voir plus bas).

Le montant varie selon le coût de la vie dans votre pays de destination, de 150€ à 300€ par mois, pour une durée de 3 à 12 mois. Mais attention, vous n’aurez droit qu’à deux bourses au cours de votre cursus : une pour vos études et une autre pour votre stage à l’étranger.

Bourse sur critères sociaux

La bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux (BCS) est destinée aux étudiants ayant peu de moyens. Elle couvre tout aussi bien vos études en France qu’à l’étranger, si l’établissement se trouve dans un pays du Conseil de l’Europe.

La demande de bourse s’effectue entre le 15 janvier et le 31 mai précédant la rentrée scolaire par voie électronique ici. L’attribution est soumise à des critères bien particuliers, principalement selon un barème de ressources. La BCS comprend 8 échelons de bourse, allant de 1 000€ à 5 500€ par an, selon votre dossier.

Aide à ma mobilité internationale

Celle-ci vous permet de poursuivre une formation supérieure à l’étranger dans le cadre de votre cursus universitaire, ou même d’effectuer un stage à l’international. Elle est gérée directement par votre établissement qui décidera ou non de vous verser cette bourse.

Cette aide s’adresse aux étudiants boursiers sur critères sociaux, préparant un diplôme national reconnu par le ministère de l’enseignement supérieur ou le ministère de la culture et de la communication (études d’architecture). Le montant alloué (400€/mois) s’étale sur 2 à 9 mois consécutifs (6 mois pour les étudiants en art). Attention, votre assiduité aux cours sera contrôlée, et en cas de manquement, vous n’aurez plus droit aux versements.

(Source http://www.etudiant.gouv.fr)

De même, certaines universités comme Dauphine ou la Sorbonne ont développé des partenariats avec des sociétés privées afin d’octroyer des bourses à leurs étudiants désireux de poursuivre leur cursus à l’étranger. D’autres, comme celle de Clermont-Ferrand ou de Corse, ont leur propre fondation qui aide les étudiants à financer leur projet à l’international, même en dehors du cadre d’Erasmus.

Aides proposées par les collectivités

Pour compléter votre budget ou si vous n’avez reçu aucune aide, n’hésitez pas à vous tourner vers la collectivité auquel vous êtes rattaché fiscalement. Les collectivités peuvent en effet vous aider à financer votre projet. Les bourses octroyées par les Conseils Généraux (département) dépendent principalement des fonds disponibles et se font au cas par cas. Les Conseils régionaux quant à eux, proposent également des bourses d’aide à la mobilité internationale, à ne pas confondre attention avec les aides versées directement par votre établissement (voir plus haut). Ces bourses se basent sur des critères plus vastes et les montants alloués vont de 90€ par semaine à une enveloppe de 2 000€. On peut citer par exemple le programme AMI (Basse Normandie), Jeunes à l’International (Bretagne), Mobi-Centre (Centre), Ouvertud (Lorraine), Envoléo (Pays de la Loire) ou le CRIF (Ile de France).

Les communes soutiennent également les programmes d’échange et offrent parfois une aide complémentaire

Aides proposées par des organismes d’échanges

Là encore, des accords notamment avec la Grande-Bretagne et l’Allemagne peuvent vous faire bénéficier de bourses. Le British Council offre par exemple des Bourses Entente Cordiale et l’OFAJ (Office Franco-Allemand pour la Jeunesse) propose même des bourses dans le cadre de séjours linguistiques.

Aide au mérite

Celle-ci concerne les élèves les plus méritants ayant obtenu une mention très bien au Bac. Elle peut être cumulée avec la bourse sur critères sociaux ou une aide à la mobilité internationale. Elle peut être renouvelée trois fois pour un montant de 900€ annuels, pour vous permettre de poursuivre vos études à moyen terme. La démarche se fait automatiquement lorsque vous déposez votre dossier social étudiant.

Bourses Fulbright pour étudier aux Etats-Unis

Le programme Fulbright, qui comprend 8 fondations, octroie chaque année environ 8 000 bourses aux étudiants étrangers et existe dans plus de 160 pays, et ce pour tous les domaines. En France, c’est la Commission franco-américaine (CFA) qui accorde ces bourses prestigieuses. Elles sont attribuées pour une année académique (Master ou PhD), soit 9 mois, et vont de 6 000$ à 45 000$! Le programme couvre généralement la quasi-totalité des frais de scolarité des étudiants retenus mais s’avère toutefois très sélectif.

Bourses pour étudier au Canada

Le MAECD (Ministère des Affaires Étrangères, Commerce et Développement Canada) attribue des bourses aux étudiants étrangers afin de les aider à poursuivre leurs études au Canada. Le montant dépend du cursus suivi, et du pays d’origine de l’étudiant. LE BCEI (Bureau Canadien de l’Education Internationale) gère tout le processus, de la promotion des programmes à l’octroi de la bourse.

Si vous êtes prêt à passer cap mais avez besoin de soutien dans vos démarches, faites appel aux services de EF, leader mondial des séjours à l’étranger pour les étudiants.

Article proposé par :