La mobilité accrue des étudiants et l’ouverture des universités étrangères offrent de nouveaux horizons à ceux qui souhaitent dépasser les frontières, et donner un coup de boost à leur CV en suivant une formation en dehors de France.

Non seulement vous pourrez vous targuer d’avoir un profil international, chose toujours appréciée par les employeurs, mais cela vous donnera la chance de vous ouvrir à d’autres cultures et tisser un réseau avec des étudiants venus du monde entier.

Mais pour constituer votre dossier, un bon niveau académique et une lettre de motivation travaillée ne suffisent pas : il faudra prouver que vous avez le niveau de langues pour intégrer l’établissement de votre choix. Que ce soit dans un pays anglophone ou hispanophone, les établissements veulent en effet s’assurer que les futurs étudiants aient les bases nécessaires pour leur éviter d’être totalement largués! Certes, on ne vous demande pas d’être totalement bilingue, mais d’au moins être capable de afin de suivre les cours sans assistance, pouvoir dialoguer avec vos professeurs, et d’avoir une compréhension globale des textes étudiés.

Voici un petit tour d’horizon du niveau exigé et quelques conseils pour bien vous préparer en langues avant de passer les tests, que ce soit des cours en ligne ou des séjours linguistiques.

Des tests standardisés

Si vous êtes candidats, vous devrez en effet passer un test de langues et obtenir un score suffisant, notamment pour les Etats-Unis. Le CERC (Cadre européen commun de référence pour les langues) définit notamment un système d’évaluation commun au sein de la Communauté européenne (Royaume-Uni, Espagne, Allemagne etc…).

Afin de vous préparer au mieux, renseignez-vous suffisamment tôt pour savoir quel type de test il faudra passer, le score minimum à obtenir et réservez à l’avance votre place dans un des centres d’examens. Voici les principaux tests reconnus :

En anglais :

Le TOEFL (Test Of English as Foreign Language) : c’est LE test d’anglais de référence pour évaluer vos compétences. A ce jour, il est reconnu par 8 500 établissements à l’étranger, répartis dans 130 pays : en bref, un véritable passeport d’entrée pour étudier notamment aux Etats-Unis.

Ce dernier est basé sur 120 points qui sont répartis en 4 épreuves distinctes : épreuve de lecture, de compréhension et d’expression écrite et orale. Attention cependant, le score exigé varie d’un établissement à un autre. Par exemple, certains ne demandent qu’un score supérieur à 61 points tandis que les universités les plus prestigieuses exigent un score de 100 points comme l’université de Columbia, voir plus, notamment pour Harvard ou Oxford!

L’IELTS (International English Language Testing System), tout aussi populaire que le TOEFL, comporte également 4 épreuves notées de 0 à 9. Organisé par le British Council, il propose une version pour les étudiants et une autre pour les professionnels.

Le test de Cambridge English Language Assessment, sous la houlette de la célèbre université anglaise, propose également 6 tests de certifications linguistiques reconnues dans plusieurs établissements étrangers, allant du niveau primaire au niveau universitaire.

En allemand : La plupart des universités en Allemagne requièrent également un niveau B2 au minimum. L’Institut Goethe organise ainsi plusieurs sessions d’examens par an, notamment pour le TestDaf (test d’allemand langue étrangère). Le DSH (test d’allemand pour les étrangers candidats à l’enseignement supérieur) est quant à lui directement proposé par les universités allemandes, mais dans un cadre plus strict.

En espagnol : Bien que les établissements espagnols ne demandent pas obligatoirement de passer un test, nous vous conseillons tout de même de valider officiellement votre niveau, ne serait-ce que pour l’intégrer dans votre CV ou postuler ailleurs qu’en Espagne. Tout comme l’Institut Goethe pour l’allemand, l’institut Cervantès organise des tests pour obtenir un DELE (diploma de español como lengua extranjera). Attention, les dates sont plutôt limitées (3 fois par an). Les universités espagnoles proposent également des sessions internes, sur place ou par visio-conférence.

En chinois : Si votre choix s’est arrêté sur une université en Chine, un niveau minimum en chinois est requis. Il faudra passer le test HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi,) qui s’est largement inspiré du système du TOEFL pour établir une norme de référence internationale. Attention, si vous êtes  débutant, la préparation en amont se fait au minimum 2 ans à l’avance et vous devrez obtenir le niveau 6 pour être accepté dans une université chinoise.

Nos conseils pour préparer vos tests de langue

Quel que soit votre niveau, une préparation à ces tests est fortement conseillée et ce, plusieurs mois à l’avance. Malgré de récents efforts, la France reste encore un des pays où l’on maîtrise le moins bien une langue étrangère, donc à vous de trouver des solutions pour combler vos lacunes.

Tout d’abord, vous pouvez tester votre niveau linguistique en ligne : cela vous permettra de fixer vos objectifs et établir un planning de révisions adapté, notamment si vous visez un établissement sélectif qui exigera un score minimum.

Si vous parlez couramment, renseignez-vous sur les épreuves à passer et n’hésitez pas à passer des examens blancs. En vous mettant dans les conditions réelles de l’examen, vous n’aurez pas de mauvaises surprises et vous apprendrez à mieux gérer votre temps pour respecter le timing des épreuves.

Si vous êtes débutant ou que vous avez un niveau intermédiaire, renseignez-vous auprès de votre établissement ou de votre mairie pour trouver des cours de langues à moindre coût. De nombreuses ressources en ligne, notamment sur les sites du TOEFL, sont disponibles afin de vous entraîner de manière ludique. Vous pouvez également regarder des films ou reportages en VO pour vous familiariser avec les intonations et la vitesse de parole. Commencez par mettre les sous-titres (idéalement en anglais directement), puis enlevez-les au fur et à mesure.

L’idéal bien sûr, est de partir en séjour linguistique pendant les vacances afin de mieux progresser. Des cours en immersion vous permettront de passer le cap de l’oral notamment, et de vous sentir à l’aise dans un milieu international. Les méthodes d’apprentissage se basent sur une préparation personnalisée et vous garantiront de bons résultats aux tests, quel que soit votre niveau.

EF, leader mondial des séjours linguistiques organise en effet des programmes adaptés pour vous préparer aux examens, en alliant cours académiques et immersion culturelle : un véritable avant-goût de vos études à l’étranger!

Article proposé par :