Une des principales innovations de Parcoursup, ce sont les « attendus » auxquels devront satisfaire les néo-étudiants. Sélection déguisée, aide à la réussite… Le sujet suscite des rumeurs qui partent dans tous les sens. Et si on faisait le point sur ce dont on est sûr ?

Première chose à savoir : ces attendus font l’objet d’un cadrage national : le ministère de l’Enseignement supérieur a publié un document, « Éléments de cadrage national des attendus pour les mentions de licence » qui détaille, pour toutes les mentions de licence, des minimas en terme de connaissances, d’aptitudes et de qualités.

Pour étudier votre candidature au regard de ces attendus, que vont faire les universités ? Elles vont examiner trois items :

  • votre dossier scolaire (notes de première, terminale, épreuves anticipées)
  • la fiche Avenir remplie par votre lycée
  • votre motivation (rubrique Projet de formation motivé sur Parcoursup)

 

Accès direct, mise à niveau ou… allez voir ailleurs !

À partir des notes de votre dossier, les universités décideront soit de vous proposer un accès direct en L1 (première année de licence), soit de conditionner cet accès au suivi d’une mise à niveau, soit de vous conseiller de privilégier une autre orientation si elle considère que vous courrez à l’échec.

D’autre part, certaines universités – probablement une minorité – vont décliner localement ces attendus. Par exemple, telle université sera plus regardante qu’une autre sur votre niveau en français pour suivre un cursus littéraire, ou en maths pour suivre un cursus scientifique. Certaines d’entre-elles pourront aussi valoriser des éléments extrascolaires, par exemple l’engagement associatif, dans des filières ou les compétences sociales sont importantes.

Tout cela dit, des inconnues demeurent, car la mise en place du nouveau dispositif implique une mini-révolution, tant dans votre lycée que du côté des universités. Vos profs vont en effet être sur la brèche au mois de mars pour remplir les fiches Avenir. Quant aux universités, elles vont devoir rapidement réunir des équipes chargées d’examiner les vœux d’admission un par un, car le traitement individualisé des demandes est une des promesses de Parcoursup.

Bref, Parcoursup est en rodage, et il va probablement y avoir quelques flottements, avec peut-être des délais un peu bousculés par rapport au calendrier officiel. Mais pas de panique : dans tous les cas, les instructions de l’Éducation nationale insistent sur la bienveillance avec laquelle doivent être examinés les vœux des futurs bacheliers.

Des tutos et un n° vert

La plateforme Parcoursup a déployé des moyens importants pour aider les lycéens à ne pas de perdre dans les procédures. Des tutos sont disponibles sur le site ainsi que sur la page Facebook de la plateforme, et le numéro vert 0 800 400 070 est accessible du lundi au vendredi de 10 h à 16 h. Le ministère de l’Enseignement supérieur a également annoncé qu’une app mobile Parcoursup pour recevoir les alertes sera disponible sur Androïd et IOs au début du mois de février.