Chaque année, plus de 16 000 jeunes Français choisissent le Canada pour aller étudier pendant un semestre ou toute une année. Les grands espaces, son ouverture vers l’international, ses grandes villes dynamiques et cosmopolites et sa double identité anglo-francophone ne cessent d’attirer les étudiants en quête d’international. Voici un récapitulatif des points les plus importants pour partir étudier au Canada l’esprit tranquille !

Comment et quand s’inscrire

Fait très important :vous devez avoir été accepté dans une université avant de pouvoir demander un visa. Il est conseillé de commencer les démarches d’inscription 9 mois à l’avance… au minimum ! En effet, de nombreuses démarches administratives sont à prévoir, qu’il s’agisse des visas, du choix des cours ou du traitement de votre dossier. A garder en tête également : vous devrez constituer un dossier de candidature individuel pour chaque université dans laquelle vous souhaitez postuler. Ensuite, il vous faudra prouver votre niveau d’anglais, en passant le TOEFL ou l’IELTS. Enfin, vous devez avoir le baccalauréat ou diplôme équivalent dans votre domaine d’études, et vous renseigner sur les exigences spécifiques des universités que vous souhaitez intégrer, chacune pouvant avoir des critères différents (mention au bac, note minimum dans certaines matières etc). Les inscriptions se font sur dossier, de novembre à avril, et non via un entretien physique, du moins pour les premiers cycles universitaires.

 

Le visa étudiant

Une fois que vous aurez été accepté par une université, vous pourrez commencer les démarches liées au visa, ou “permis d’études”, sésame indispensable pour pouvoir partir étudier au Canada ! Le type de visa nécessaire dépend de la durée de votre séjour d’étude. Si vous êtes Français et que vous partez étudier moins de 6 mois, vous pouvez partir avec un simple visa visiteur. Si vous partez plus de 6 mois, vous devez demander un permis de séjour temporaire étudiant, via l’ambassade canadienne à Paris ou par internet. Il prend 6 à 8 semaines à obtenir, et n’est valable que pour une durée très spécifique. Il vous faudra prouver, afin d’obtenir le visa étudiant, que vous disposez d’au moins 6 000 euros sur votre compte en banque, et ce, même si vous bénéficiez d’une bourse ou d’aides conséquentes. Les visas étudiants donnent depuis 2014 le droit de travailler hors campus, mais le gouvernement souhaite néanmoins s’assurer que vous pouvez subvenir à vos besoins.

 

Le système universitaire

Un conseil important pour ceux qui souhaitent étudier au Canada est de se renseigner sur le système de chaque université au sein de laquelle ils souhaitent postuler, chaque établissement d’enseignement supérieur étant géré de manière autonome par la province ou le territoire indépendant auquel il appartient. Cependant, le gouvernement, voulant aider à régulariser un peu cette situation, a créé l’Association des universités et collèges au Canada (AUCC), réunissant 95 universités à travers le pays. Les universités qui font partie de ce groupe garantissent la qualité de leurs formations, et organisent leurs cycles de manière similaire au système international, et permettent des équivalences entre différents pays. Les cycles se répartissent en deux catégories : “Undergraduates” pour les Bachelor (Bac + 3) ou Bachelor of Honor (Master 1 ou Bac + 4), et les “Graduate studies” pour les Master 2 et MBA (Bac + 5) et Doctorat ou PhD (Bac + 8).

 

Le coût des études et les bourses

Le coût d’une année universitaire varie en fonction de l’université d’accueil et du domaine d’étude, mais en moyenne, les frais de scolarité oscillent entre 17 000 et 30 000 dollars canadiens (soit 11 000 à 20 000 euros). Bien entendu, il est important d’ajouter à cela les frais liés à votre logement, aux livres, aux transports en commun et à la nourriture, sans oublier vos billets d’avion. Pour vous aider, vous pouvez demander des bourses d’études pour le Canada, au moment de la constitution des dossiers de candidature, soit 9 mois à l’avance. Il est peu probable que le gouvernement canadien ou l’université au sein de laquelle vous postulez attribue une bourse à un étudiant étranger (à l’exception des doctorants qui ont plus de chance). Votre meilleure chance d’obtenir une bourse pour le Canada est de vous tourner vers les bourses attribuées par le Conseil Général ou Régional de votre département ou région de résidence.

Article proposé par :