1. Où faire un test de dépistage ?
  • Dans un CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic). Ils sont aussi habilités à effectuer le dépistage des hépatites B et C et des IST. Il en existe un par département.
  • Dans un Centre de Planification Maternelle et Infantile (PMI), un Centre de planification et d’éducation familiale (CPEF) ou un Centre de planification ou de Planning familial: toutes ces structures peuvent proposer des dépistages gratuits.
  • Et bien entendu, on peut faire un test de dépistage dans n’importe quel laboratoire. Le dépistage sera alors remboursé s’il a été prescrit par un médecin.
  1. Dans les CeGIDD ça se passe comment ?

Dans les CeGIDD, l’ensemble des démarches est gratuit. Ces centres sont anonymes ou non, selon le choix exprimé par la personne au moment de son accueil.

Il y a d’abord un entretien avec un médecin, avec qui on peut parler des risques pris, et poser des questions sur le VIH, les hépatites et les IST. Si c’est le bon moment, on fait la prise de sang. Au bout de quelques jours (le plus souvent 1 semaine), on revient au centre, et le médecin remet le résultat.

  1. Le dépistage c’est obligatoire ?
  • Le dépistage n’est pas obligatoire et ne peut pas être fait à l’insu de la personne.
  • Il y a uniquement des exceptions pour les donneurs de sang, de sperme, d’organes et de lait, pour qui le dépistage est obligatoire.
  • Il est proposé systématiquement aux femmes enceintes.
  1. Le dépistage, c’est quand ?
  • suite à une prise de risque (rapport sexuel non protégé, déchirement du préservatif, partage d une seringue ou d ‘un matériel infecté) ;
  • quand on souhaite savoir où on en est par rapport au VIH, faire le point: par exemple par ce qu’on est en couple stable et qu’on souhaite ne plus devoir utiliser de préservatif ;
  • lorsqu’on a besoin de se rassurer ;
  • lorsqu’une grossesse est envisagée.

La plupart des tests proposés sont de 4ème génération et permettent de détecter la présence du virus avec certitude 6 semaines après la prise de risque. Dans certains cas, le test peut déjà être fait 3 semaines après la prise de risque, mais son degré de certitude est moindre et vous devrez le refaire 6 semaines après la prise de risque pour être certain(e) du résultat.

  1. Le dépistage rapide, c’est quoi ?

Il existe des tests de dépistage du VIH à résultats rapides. On les appelle tests rapides d’orientation de diagnostique (TROD). Ils ont l’avantage de donner un résultat après quelques minutes. Ces tests se font en prélevant un peu de sang au bout du doigt.

Pour avoir un résultat fiable, un délai de 3 mois doit s’être écoulé après la dernière prise de risque. Parfois, le test est déjà réactif quelques semaines après la prise de risque.

Si le résultat est réactif, il doit être confirmé par un test de dépistage classique (par prise de sang).
Si le résultat est non réactif, celui-ci est fiable (si les conditions de réalisation du test ont été respectées).